Maître canadien du Gouda

Dès sa naissance, en 1989, la Fromagerie Bergeron s’imposait comme le maître canadien du fromage Gouda.

Un choix qui s’est imposé

L’histoire des maîtres fromagers Bergeron est riche en péripéties au fil de trois générations successives. En 1940 au Lac-Saint-Jean, Edmond se lance dans la fabrication du cheddar. Ses fils Raymond et Égide s’installent à Saint-Antoine-de-Tilly en 1954 et leur entreprise Meuldor produit elle aussi du cheddar.

Fromagerie Meuldor 1954

Lorsque les enfants de Raymond lancent leur propre fromagerie en 1989, il n’est pas possible à ce moment-là d’obtenir de permis pour produire ce type de fromage. Ils s’inspirent alors de la recette hollandaise traditionnelle pour créer un Gouda authentiquement canadien.

Le choix de produire du Gouda a donc été imposé en partie par les circonstances. Par contre, c’était aussi une stimulante opportunité à saisir.

Être unique dans le Gouda, plutôt qu’être un cheddar de plus.
À la fin des années 1980, la production canadienne de Gouda était marginale et 75 % du Gouda était importé. Personne au pays n’était vraiment un spécialiste de ce type de fromage. Pour les Bergeron, l’impossibilité de produire du cheddar s’avérait l’occasion de prendre le leadership de la production du Gouda.

De plus, considération appréciable, ce choix évitait de produire un cheddar qui ne ferait que s’ajouter à tous ceux déjà bien installés. Il valait mieux se concentrer dans un créneau plus petit, et y devenir le numéro un. Cette décision fut la bonne. En deux décennies, les produits Bergeron ont connu un tel succès qu’ils comptent maintenant pour plus de 50 % de la consommation canadienne de Gouda, tandis que les importations ne représentent plus que 25 %.

Indéniablement, la Fromagerie s’était imposée comme Les maîtres canadiens du Gouda.

Un « Gouda » ou un « Bergeron »?

Évidemment, la créativité et l’expérience des deux générations précédentes allaient donner une saveur unique aux recettes développées à Saint-Antoine-de-Tilly. Le Classique, premier Gouda de la lignée des fromages Bergeron actuels, possédait déjà ce « goût Bergeron » unique en son genre et si apprécié des amateurs de fromage.

Fort du succès du Classique, les maîtres fromagers Bergeron se lancent dans de nouvelles avenues en jouant d’audace et de créativité. Toujours en utilisant leur recette initiale de Gouda comme point de départ, ils développent un fromage fait de lait partiellement écrémé, un autre aromatisé au cumin, un fromage fumé, et même un fromage à la croûte lavée, leur célèbre Fin Renard. À cela s’ajoutent des fromages frais du jour, dont la recette se révèle tellement unique qu’elle est brevetée.

La gamme des fromage Bergeron devient si large et unique que la question se pose désormais : doit-on parler d’un « Gouda » ou d’un « Bergeron »?

Essentiellement, il s’agit toujours de la recette de Gouda même si ce descriptif est de moins en moins utilisé. C’est alors qu’en 2008, les autorités canadiennes réglementent sévèrement l’utilisation de l’appellation « Gouda ». Puisque leurs fromages sont d’abord connus avec des noms tels que Le Coureur des bois ou Le Calumet, les maîtres fromagers Bergeron poursuivent dans cette veine.

Même sans le dire, les fromages Bergeron sont les créations des maîtres canadiens du Gouda.

La cire rouge du Gouda, c’est Bergeron!

Saviez-vous que la célèbre cire rouge maintenant si typique pour les Goudas au pays n’a rien de hollandais? D’une part, les Hollandais ont commencé à enrober de cire les meules de Gouda qui étaient destinées à l’exportation afin de les protéger. C’est donc à l’extérieur de la Hollande qu’on reconnaît un Gouda à sa couche de cire.

Cire rouge typique des fromages Bergeron

D’autre part, la cire typiquement utilisée en Hollande est… jaune. Au Canada, si on associe la cire de couleur rouge au Gouda, c’est directement parce que ce fut le choix de la Fromagerie Bergeron lorsque le Gouda Classique fut lancé. Et comme les fromages Bergeron représentent plus de la moitié de tout le Gouda vendu au pays, on comprend que cela définit l’image que nous avons de ce type de fromage!

Une nouvelle gamme qui réaffirme l’origine de Bergeron

C’est en bonne partie grâce aux fromages Bergeron que le Gouda a acquis une nouvelle popularité au pays. Alors, comment répondre à cette demande, sinon en redisant bien haut et fort que nous sommes le premier fromager canadien spécialisé dans la production de Gouda à grand volume.

meule-fromage-gouda-fort-louis-cyr

Pour cela, la Fromagerie Bergeron a décidé de lancer rien de moins qu’une nouvelle gamme de Goudas authentiquement canadiens et identifiés comme tels. Les nouvelles créations seront graduellement mises en marché afin d’offrir dans un proche avenir un choix complet de Goudas, dans toutes les savoureuses variantes recherchées par les amateurs.

Plus que jamais, on pourra dire… Bergeron, Gouda que c’est bon!